Services de soins et d'accompagnement Mutualistes

Pharmacie

Les médicaments

Généralités

Qu’est-ce qu’un médicament ?

Un médicament est composé :

  • D'une ou plusieurs substances actives. La ou les substances actives sont constituées d'une quantité de produit active (dose) ayant un effet pharmacologique démontré et un intérêt thérapeutique également démontré cliniquement.
  • De un ou plusieurs excipients qui sont des substances auxiliaires inertes servant à la formulation de la forme galénique. Ces excipients sont le plus souvent des substances inertes sur le plan pharmacologique. Les excipients permettent de formuler la ou les substances actives, c’est-à-dire de présenter la substance active sous une forme galénique déterminée.

De nombreuses formes d'administration

Différentes voies permettent d'introduire le principe actif d'un médicament dans l'organisme. Pour qu'il exerce son effet au bon moment dans l'organe visé, il faut l'administrer sous une forme adéquate.

Formes medicamenteuses- Les formes orales : comprimé, comprimé effervescent, comprimé sublingual, gélule ou capsule, sirop, suspension buvable, gouttes buvables, tisane.

- Les formes pour application externe : pommade, crème, gel, lotion, poudre, timbre.

- Les formes pour le nez, les oreilles, les yeux : gouttes auriculaires, collyre, gel ou pommade ophtalmiques, solutions nasales, pommade nasale.

- Les formes inhalées : aérosol doseur, dispositif à poudre, solution pour inhalation.

- Les formes injectables : injection, perfusion.

- Les formes rectales : suppositoire, lavement.

- Les formes vaginales : ovule, capsule et comprimé.

Prescription et délivrance

En France, aucun médicament ne peut être vendu au public en dehors des pharmacies (officines et pharmacies hospitalières). Les médicaments sont classés en différentes catégories en fonction de leurs modalités de prescription et de vente.

  • Les médicaments pouvant être achetés sans ordonnance :
    Les médicaments dont la prescription par un médecin n'est pas obligatoire sont également dits hors liste, par opposition aux médicaments appartenant à la liste I ou à la liste II. Souvent utilisés dans le cadre de l'automédication, ces médicaments ne sont pas pour autant anodins et sont soumis aux mêmes règles de surveillance que les médicaments à prescription obligatoire. Le rôle de conseil du pharmacien lors de leur vente est fondamental.
  • Les médicaments obligatoirement vendus sur ordonnance
    Les médicaments présentant des difficultés d'emploi ou des risques en cas d'utilisation inappropriée ne peuvent être obtenus, selon les cas, que sur prescription d'un médecin, d'un dentiste ou d'une sage-femme. Ils sont inscrits sur deux listes distinctes : la liste I ou la liste II.
    Les médicaments inscrits sur la liste I ne peuvent être délivrés qu'une seule fois par le pharmacien avec la même ordonnance, sauf si le médecin mentionne expressément la possibilité d'un renouvellement.
    La délivrance des médicaments inscrits sur la liste II peut être renouvelée, même si le médecin ne le mentionne pas, pendant six mois. Dans ce cas le pharmacien ne peut délivrer, à chaque renouvellement, que la quantité nécessaire à un mois de traitement.
  • Les stupéfiants
    Une vingtaine de médicaments, dont la morphine et ses dérivés, sont inscrits sur la liste des stupéfiants. Leur délivrance est soumise à des règles très strictes : le médecin doit rédiger sa prescription sur une ordonnance sécurisée qui comporte un filigrane, un numéro de lot et un carré de microlettres interdisant sa falsification. La quantité délivrée est limitée à 7, 14 ou 28 jours de traitement suivant les médicaments.
  • Les médicaments d'exception
    Ces médicaments de la liste I, particulièrement innovants et coûteux, ne doivent être utilisés que dans des cas bien précis. Le médecin rédige sa prescription sur une ordonnance spéciale, comportant quatre volets : un pour le patient, deux pour l’Assurance maladie, un pour le pharmacien. Le respect de cette procédure conditionne le remboursement par l’Assurance maladie.
  • Les médicaments à prescription restreinte
    Ce terme regroupe cinq catégories de médicaments, appartenant eux aussi à la liste I :
     - Les médicaments réservés à l'usage hospitalier : ils ne peuvent être prescrits, délivrés et utilisés qu'à l'hôpital.
     - Les médicaments à prescription hospitalière : ils ne peuvent être prescrits qu'à l'hôpital. Ils sont délivrés dans n'importe quelle pharmacie ou, pour certains, dans les seules pharmacies hospitalières.
     - Les médicaments à prescription initiale hospitalière : la première prescription doit obligatoirement être rédigée à l'hôpital, mais les ordonnances de renouvellement peuvent être rédigées par un médecin de ville. La délivrance des médicaments est possible, selon les cas, en pharmacies hospitalières ou en pharmacies de ville. Dans certains cas, le nombre de renouvellements est limité et une nouvelle prescription hospitalière est nécessaire après un délai variable (un an généralement).
     - Les médicaments à prescription réservée à certains spécialistes. Il s'agit de médicaments difficiles à utiliser ou traitant des maladies complexes. Ils sont délivrés selon les cas en pharmacies hospitalières ou en pharmacies de ville.
     - Les médicaments à surveillance particulière : les malades traités par ce type de médicaments doivent être régulièrement surveillés (prises de sang, examens complémentaires, consultations plus fréquentes). L'ordonnance ne pourra être renouvelée que si ces règles de surveillance sont respectées.

Haut de page

Les médicaments génériques

Prendre un médicament original ou son générique, c'est la même chose !... et c'est moins cher pour vous et la collectivité.  

Qu'est-ce qu'un médicament générique ?

Quand le laboratoire A crée un nouveau médicament original il dépose un brevet qui lui garantit une exclusivité moyenne de 20 ans.

Après 20 ans...

Les laboratoires concurrents B, C, D, E... ont chacun le droit de développer, fabriquer et commercialiser un médicament moins cher et équivalent au médicament original. Ces nouvelles versions équivalentes sont distribuées en pharmacie sous des noms et parfois des présentations différentes.

Pourquoi les génériques sont-ils moins chers ?

Créer et lancer un nouveau médicament engendre des coûts très importants de recherche et de développement. Ce n'est pas le cas pour le développement des médicaments génériques.

Votre pharmacien peut-il vous délivrer un générique ?

Le Ministère de la Santé a officiellement accordé à votre pharmacien la possibilité de remplacer un médicament qui vous est prescrit sur ordonnance par un médicament équivalent au même dosage, avec la même efficacité et la même tolérance.
L'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (A.FS.SA.PS.) met régulièrement à jour un document officiel (Le répertoire des Groupes Génériques) dans lequel sont précisément listés et répertoriés chacun des médicaments originaux avec toutes leurs copies génériques agréées.

La prescription de votre médecin est-elle respectée ?

Votre pharmacien respecte la prescription de votre médecin.
En effet, celui-ci vous prescrit un médicament (molécule) correspondant aux symptômes que vous avez lors de la consultation. Votre pharmacien vous délivrera la même molécule, au même dosage et garantie par l 'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé.

Haut de page 

Précédent

Les avantages de notre réseau